Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fils de putain ou fils de PÉTAIN?

Publié le par Stéphane GOMEZ

C'est devenu une litanie des journaux ces derniers jours: aujourd'hui tel campement de Rroms a été détruit, les Rroms ont été chassés... Chassés où? Nulle part! Comme le prévoyaient les défenseurs des droits de l'Homme qui soutiennent les Rroms, à chaque fois les Rroms partent contraints, souvent même avant l'arrivée des forces de l'ordre qui méritent alors d'être rappelées à leur sobriquet de forces de répression, et ils partent quelques kilomètres plus loin, s'installer dans un nouveau camps de fortune, en attendant que celui-ci aussi soit détruit!

 

Quelles sont les conséquences de tout ce remue-ménage médiatique? Aucunes ou toutes!

 

Aucunes, car les Rroms restent, ils ne sont pas expulsés puisque ne peuvent pas l'être, ils restent dans leur misère, dans leur précarité.

 

Toutes, car souvent leur misère ne fait que s'accroître, la foire médiatique organisée par SARKOZY pour les raisons puantes d'un populisme électoraliste écoeurant faisant passer les Rroms de trois fois rien à presque rien avant de finir dans le rien; à 2 semaines de la rentrée, tous les gains obtenus par les associations pour permettre la scolarisation des enfants sont perdus, avec le départ des Rroms du secteur de scolarisation, avec l'explosion et la division des camps, l'éparpillement des familles: tant pis pour l'intégration, l'intérêt carriériste de Nicolas le petit prime!

 

Pourtant, depuis quelques jours, nouveauté médiatique: les "expulsions" de Rroms vers la Roumanie! Des explusions, n'en déplaisent à Monsieur BESSON, qui n'en sont pas, ne peuvent pas en être: tous partent contre la "prime au retour", tous pourront revenir dans quelques semaines.

 

Seule conséquence tangible de cette foire xénophobe, la France est devenue une honte internationale, critiquée par l'ONU, l'Union Européenne, la Roumanie, les États-Unis d'Amérique ou le Vatican, mais qu'importe l'opprobe internationale pour le "pays des droits de l'Homme" (sic), le futur unique d'un ambitieux frustré de ses désirs bling-blings vaut bien le destin d'une Nation, le vivre ensemble et le respect de l'Autre! Et quelle réussite: +2 points dans un sondage, faisant toujours de SARKOZY le président de la République le moins aimé de la V° République, mais le préféré de l'Extrême-Droite.

 

Voilà le bilan de la haine droitiste et de la démagogie électoraliste de Tsarkozy! Ça, et un peu plus.

 

L'information n'a pas fait boule de neige, a été à peine relayée: en quelques semaines, cet été, des aires d'accueil des gens du voyage ont été saccagées à plusieurs reprises dans l'agglomération toulousaine; des propos hostiles ont été taggués. Gens du voyage, Rroms: c'est le résident de l'Élysée lui-même qui a fait l'amalgame après les violences de Saint-Aignan. Depuis, la xénophobie d'État fait sa triste oeuvre contre les Rroms, la xénophobie populaire fait sa basse oeuvre contre les gens du voyage.

 

Le président de la République devrait rassembler la Nation et faire vivre le lien social incarné dans une devise, dans des valeurs: "Liberté - Égalité - Fraternité". SARKOZY divise: la haine s'exprime.

 

Comme si cela ne suffit pas au malaise national, il y a des coïncidences qui laissent amères. Le camp d'internement des Tsiganes à Montreuil-Bellay, en Maine-et-Loire, vient d'être classé monument historique, ou plutôt ce qu'il en reste après 60 ans de destructions "involontaires" par les différentes autorités françaises. Ouvert en novembre 1940 sur décision non pas de l'Occupant mais des seules autorités françaises... républicaines (sic) en avril 1940, il ne sera fermé qu'en janvier 1945, plusieurs mois après la Libération de la France. Les derniers détenus ne seront libérés que plusieurs années plus tard.

 

Chef-Chef est parvenu à donner une dimension historique à son action: il nous replonge 70 ans en arrière, dans les Temps Obscurs! Une autre idée de l'identité nationale...

 

Pour l'Extrême-Droite, Marianne a toujours été une gueuse, les Républicains des enfants de putain. SARKOZY fait pire: il veut nous transformer en enfants de PÉTAIN.

Commenter cet article