Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette réforme des rythmes scolaires est et sera emblématique!

Publié le par Stéphane GOMEZ

Madame la Maire,

 

Chers collègues,

 

La réforme des rythmes scolaires est une réforme emblématique de la Gauche de Gouvernement en action. Au-delà des habitudes, des conformismes et des conforts, elle est conduite avec une finalité, une seule, l'intérêt des enfants, et notamment l'intérêt des enfants issus des catégories les plus populaires de la société. L'intérêt des enfants, l'éducation, puisque certains ont voulu nous faire la morale sur ce point là tout à l'heure, c'est probablement l'un des marqueurs de la « vraie Gauche ».

 

Intérêt des enfants, car il s'agit de proposer des rythmes scolaires hebdomadaires (et ensuite annuels) qui répondent mieux aux rythmes moyens de l'enfant en même temps que l'école s'ouvre sur l'espace social des communes et diversifie son offre pédagogique et son accès.

 

Intérêt des enfants issus des catégories les plus populaires, car c'est à eux d'abord qu'une nouvelle proposition complémentaire -facultative- culturelle, sportive ou scolaire peut être accordée, dans le cadre d'une pédagogie différenciée, proposition d'ouverture à laquelle ils n'ont pas forcément accès, pour des raisons matérielles ou de méconnaissance des réseaux et des systèmes.

 

Cette réforme des rythmes scolaires est une réforme essentielle pour le devenir de nos jeunes, leur développement, leur construction, pour la construction de notre société. Cette réforme est à soutenir, à soutenir en mots et à soutenir en actes et en réalisation.

 

Si nous pensons que cette réforme est essentielle, et nous le pensons, alors nous devons la soutenir pleinement et nous donner les moyens de sa réalisation ; elle a un coût -plus limité que certains ont pu le prétendre, si on prend la peine de répondre aux démarches prescrites par la loi ou d'aller chercher l'argent là où il est- ce coût c'est un investissement, un investissement sur nos enfants pour leur bien être et leur développement, un investissement qui définit notre projet de société.

 

Lorsque nous avons été élus en mars dernier, notre équipe a récupéré un cadre en matière de réforme des rythmes scolaires. Ce cadre il fallait le remplir, composer le tableau des rythmes de nos enfants. C'est l'honneur de cette majorité municipale, dans le calendrier contraint qui était le sien, d'avoir pris à bras le cœur cette réforme pour la mener à son terme, pour qu'elle soit prête à la rentrée, nonobstant les ordinaires temps d'adaptation de toute réforme de cette ampleur et qui seront bien sûr à découvrir et à résoudre début septembre.

 

Nous avons donné un contenu à ce qui n'était encore qu'un projet, nous avons travaillé en commissions paritaires pour adapter le dispositif humain et même en faire pour les ATSEM qui le souhaitent une possibilité de diversification de leur métier pour qu'elles envisagent, sur le volontariat et selon leur souhait, une évolution professionnelle.

 

Cette réforme des rythmes scolaires est et sera emblématique, pour le groupe des élus socialistes et républicains, du mandat qui commence. Emblématique de la capacité de notre exécutif à réagir, à relever les défis de gestion qui lui sont posés, à réaliser dans des temps contraints. Emblématique des choix politiques que nous faisons et que nous assumons, de notre projet de ville.

 

On ne gouverne pas innocemment disait SAINT-JUST : nous ne prétendons pas faire des choix politiques innocemment. Dans la situation réelle des finances de la Ville dont nous héritons, nous faisons des choix et nous les portons publiquement.

 

Si d'autres choix sont meilleurs, M. MOINE, nous verront comment vos amis UMP les concrétiseront maintenant qu'ils en ont l'occasion, maintenant qu'il faut faire autre chose que des discours de campagne, dans les communes où ils sont maintenant en responsabilités.

 

Certains oublient qu'ils ont été à la tête de cette Commune jusque récemment et depuis fort longtemps ; ils répètent à l'envie la même antienne comme s'il n'étaient pas comptables de ce qui a été dit, annoncé, et répété et qui n'a pas été fait. Si d'autres choix étaient meilleurs, pourquoi ne les ont-ils pas concrétisés lorsqu'ils en avaient longuement l'occasion ?

 

Notre choix est clair, je le réaffirme au nom des élus socialistes et républicains : nous choisissons l'école. Restructuration et rénovation des écoles existantes, construction réellementde 3 nouveaux groupes scolaires, mise en place de nouveaux rythmes au bénéfice des plus jeunes, car « Vaulx c'est eux aussi ! », pour les aider à construire leur développement. Certains ont d'autres projets de ville, voici le notre.

 

Liberte_egalite_fraternite.jpg

Commenter cet article