Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dormez tranquille, l'Etat sarkozyste veille

Publié le par Stéphane GOMEZ

Drapeaux tibétains arrachés lors des manifestations à l'occasion du passage de la flamme olympique par Paris, tracts saisis et manifestants arrêtés lors de la venue de SARKOZY à Vienne, reconduites à la frontière avant le dépôts des appels et par des avions ou des navires étrangers pour éviter tout "problème" de territorialité, peine de rétention pour garder enfermé un ancien condamné "potentiellement dangereux", qui pourrait "potentiellement recidiver" (d'autant plus que l'absence de suivis social et psychologique individualisés ne permet pas un retour serein à la liberté),... L'Etat sarkozyste se montre pour le moins léger avec le respect des libertés fondamentales.

Est-ce une surprise? Pas totalement: déjà lors de la campagne électorale, à l'occasion d'un meeting à Lyon de SARKOZY, des manifestants s'étaient bizarrement trouvés encerclés dans le Parc de la Tête d'Or par des forces de l'ordre: ni contrôles, ni arrestations, "simplement" on ne passe plus! Ou comment les forces de l'ordre sont au service de l'intérêt privé d'un homme, qui se trouve être qui plus est leur ancien ministre de tutelle.

Il y a un an, le nouveau président de la République nous criait (juste avant un dîner au Fouquet's et un séjour sur un yacht vers Malte) à quel point il avait changé. Il y a pourtant un élément sur lequel il est le digne héritier de la Droite, c'est son mépris des libertés individuelles.

Pour certains, la liberté ne vaut que si elle est commerciale, que si elle permet d'exploiter son prochain. Libertés politiques, d'expression, de critique? Oui, mais seulement tant que l'on ne nuit pas au prince!

La Droite autoritaire est de retour (fut-elle partie?). On discute avec les syndicats à la sauce Xavier BERTRAND, seulement pour les entendre avant de leur dire qu'on ne cédera sur rien! On regarde passer les grèves majoritaires dans la profession, ces bouffoneries, à la manière Xavier DARCOS! On écoute les mouvements humanistes et on remplit son quota, à la façon Brice HORTEFEUX général!

Mouvement social, mouvement d'opinion publique, mouvement contestataire: exprimez-vous, exprimez-vous, il en restera bien un entrefilet. Tsarkozy méprise les expressions libres, pire, il ne les accepte pas, il moque, il insulte ceux qui le critiquent, quand il ne les empêche pas de s'exprimer à coup d'arrestations et de saisies arbitraires. Les droits de l'Homme? Oui, mais seulement en Colombie, pour cette pauvre Ingrid. En France, ils sont inutiles, maintenant que l'Etat sarkozyste veille...

Commenter cet article